La chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement à base de médicaments qui agit sur l’ensemble du corps.

La chimiothérapie permet de détruire les cellules cancéreuses quelle que soit leur localisation dans le corps, même sur celles qui n’ont pas été détectées par les examens de d’imagerie.

Elle a pour but de réduire les risques de récidive.

La chimiothérapie n’est pas proposée de façon systématique

Son utilité est appréciée en fonction du stade du cancer au moment du diagnostic et des facteurs de risque de récidive.

La chimiothérapie peut être proposée après la chirurgie (chimiothérapie adjuvante).

Lorsqu’elle est proposée avant la chirurgie – c’est plus rare- (chimiothérapie néo-adjuvante), elle a pour but de réduire la taille d’une tumeur volumineuse facilitant ainsi l’opération.

Comment sont administrés les médicaments ?  

Les médicaments sont généralement injectés dans une veine, par perfusion. Certains peuvent être donnés sous forme de comprimés : c’est ce qu’on appelle la chimiothérapie orale.

Où ont lieu les séances de chimiothérapie

Pour les médicaments administrés par voie intraveineuse, la chimiothérapie se déroule dans un hôpital ou une clinique et généralement en ambulatoire, c’est-à-dire que vous ne restez que le temps de la perfusion et rentrez chez vous le jour même.

Le traitement nécessite plusieurs cures étalées sur plusieurs mois

Le déroulement est soigneusement planifié par l’équipe médicale en fonction de votre situation.  

Le médecin qui vous prend en charge vous remet un calendrier qui détermine le lieu et les jours de traitement, ainsi que les noms des médicaments utilisés ou le nom du protocole.

L’administration du traitement est effectuée par des infirmières spécialisées, formées à ce traitement.
La durée totale du traitement est variable. Chaque cure (ou séance de perfusion) est suivie d’une période de repos qui permet au corps de récupérer. Les schémas d’administration sont variables d’un protocole de traitement à l’autre. Ils comprennent habituellement 4 à 6 cures, le plus souvent espacées de 21 jours. Le traitement s’échelonne donc souvent sur une période de 3 à 6 mois.

Avant chaque cure, un examen clinique et des examens de sang sont réalisés pour vérifier que votre état de santé général permet de poursuivre le traitement.

Les effets secondaires

Une chimiothérapie entraîne des effets secondaires. La fréquence et la sévérité de ces effets sont variables en fonction des médicaments, des doses administrés, de la durée des traitements et selon la sensibilité de chaque personne.  

En savoir plus : “Les effets secondaires de la chimiothérapie”

Sources : INCa ( Institut National du Cancer) à www.e-cancer.fr

 

Toutes les femmes qui ont un cancer n’ont pas toutes de la chimiothérapie.

Un PAC pour faciliter l’administration des médicaments.

Avant de commencer la chimiothérapie, la pose d’un cathéter appelé port à cath® (ou PAC) dans une grosse veine est recommandée. Ce dispositif évite de devoir administrer les traitements dans des petites veines, comme celles du bras, ce qui peut être difficile et toxique. Les veines sont fragiles et les injections répétées peuvent devenir douloureuses.

Le PAC est composé d’un petit boîtier (la chambre implantable) et d’un cathéter (tuyau souple et fin). Il est entièrement placé sous la peau, au cours d’une courte intervention chirurgicale sous anesthésie locale.

À chaque perfusion, les médicaments sont injectés directement dans la chambre implantable, à travers la peau. Il reste en place pendant toute la durée du traitement. Il n’empêche pas d’avoir une activité normale, de se baigner, de voyager, etc…

Aller en haut de la page