La chirurgie

Le traitement du cancer du sein repose principalement sur la chirurgie complétée selon les cas par l’un ou plusieurs de ces traitements : radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie.

La tumorectomie

Elle consiste à retirer la tumeur et une quantité de tissus qui l’entoure, sans enlever le sein.
C’est une opération courante et bien maîtrisée.
L’hospitalisation est de courte durée. Les tumorectomies se font de plus en plus souvent en ambulatoire : la patiente ne dort pas à l’hôpital et rentre chez elle le jour même de l’opération. 

La mastectomie

Elle consiste en l’ablation totale de la glande mammaire du sein, y compris l’aréole et le mamelon.
Elle est réalisée dans les cas suivants :

  • Si la tumeur est importante,
  • S’il y a plusieurs foyers tumoraux ou des lésions précancéreuses étendues dans le sein.

Cette chirurgie nécessite généralement une hospitalisation de 2 à 3 jours.
La mastectomie bilatérale concerne l’ablation des 2 seins.

La chirurgie des ganglions

Elle consiste à vérifier si les ganglions situés sous les aisselles sont sains.
L’exérèse du ganglion sentinelle
Si des cellules cancéreuses migrent à l’extérieur de la tumeur, le ganglion sentinelle est le premier ganglion qu’elles traverseront. Le chirurgien enlève ce ganglion en même temps que la tumeur. Il est analysé pour vérifier s’il contient des cellules cancéreuses.

  • Si le ganglion sentinelle est sain , la chaîne ganglionnaire n’est pas enlevée,
  • S’il est atteint, toute la chaîne ganglionnaire est enlevée . On parle de curage axillaire.

Les suites de l'intervention

Comment pour toute opération chirurgicale, les suites de l’intervention font l’objet d’une surveillance constante par les infirmières :

  • L’évaluation de la douleur,
    Les douleurs ne sont pas systématiques et vous pourriez en ressentir dans la zone opérée comme pour toute opération chirurgicale.

  • L’état du pansement puis le suivi de la cicatrisation,

  • En cas de mastectomie, le suivi de l’écoulement de la lymphe.
    Pendant l’intervention, un drain est mis en place au niveau de la cicatrice. Ce tuyau très fin permet d'évacuer les liquides (sang, lymphe) qui peuvent s'accumuler au niveau de la zone opérée. Ce drain n'est pas douloureux, tout au plus un tiraillement.

 

Cette étape majeure est passée.
COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS ?
Les réactions émotionnelles peuvent être très variées.

 

Vous pouvez être :

  • En colère
    « Pourquoi moi ? »
  • Soulagée
    « Ça y est. C’est fait. Le mal est parti »
  • Anxieuse
    « Qu’est-ce qui va se passer maintenant ? »
  • Étonnée de vous trouver relativement en forme.
    « Franchement je me sens bien. C’est bizarre ! »

 

D’autre part, et c’est légitime, vous allez peut-être vous sentir « perdue », fatiguée, lasse …
Depuis plusieurs semaines vous avez dépensé beaucoup d’énergie et cela vous a épuisée.
Vous ressentez le contrecoup des moments de stress et d’angoisse que vous venez de vivre : les examens à passer, l’attente des résultats, l’annonce du diagnostic,  la prise de décision pour l’intervention…
Et aussi vous avez eu une anesthésie générale : ne la sous-estimez pas !

 

Contactez une bénévole de
Vivre Comme Avant

map-blanche