La chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement qui consiste à administrer des médicaments chargés d’éliminer les cellules à division rapides de l’organisme et notamment les cellules cancéreuses.

Ce traitement agit dans l’ensemble du corps. Il permet d'atteindre les cellules cancéreuses quelle que soit leur localisation dans le corps, même si elles sont isolées et ne sont pas détectables par les examens de diagnostic.

La chimiothérapie n'est pas proposée de façon systématique

Son utilité est appréciée en fonction du stade du cancer au moment du diagnostic et des facteurs de risque de récidive.
Elle intervient souvent après la chirurgie. Elle est parfois prescrite avant la chirurgie pour réduite la taille de la tumeur avant l’opération : on parle de chimiothérapie néo-adjuvante.

Le traitement a lieu en hôpital de jour

Pour les médicaments administrés par voie intraveineuse, la chimiothérapie se déroule généralement à l’hôpital, en ambulatoire (c’est-à-dire que vous ne restez que le temps de la perfusion et vous rentrez chez vous le jour même) . On parle d’hôpital de jour.
Depuis peu, certains médicaments de chimiothérapie se prennent par voie orale, sous forme de comprimés, que les patientes peuvent prendre chez elle. On parle de chimiothérapie orale.

Un PAC pour faciliter l’administration des médicaments

Avant de commencer la chimiothérapie, la pose d'un cathéter appelé port à cath® (ou PAC ) dans une grosse veine est recommandée. Ce dispositif évite de devoir administrer les traitements dans des petites veines, comme celles du bras, ce qui peut être difficile et toxique. Les veines sont fragiles et les injections répétées deviennent vite douloureuses.
Le PAC est composé d'un petit boîtier (la chambre implantable) et d'un cathéter (tuyau souple et fin). Il est entièrement placé sous la peau, au cours d'une courte intervention chirurgicale sous anesthésie locale.
À chaque perfusion, les médicaments sont injectés directement dans la chambre implantable, à travers la peau. Il reste en place pendant toute la durée du traitement et permet d'avoir une activité physique normale, de se baigner, de voyager, etc …

Le traitement nécessite plusieurs cures étalées sur plusieurs mois

Le déroulement est soigneusement planifié par l'équipe médicale.
La durée totale du traitement est variable. Chaque cure (ou séance de perfusion) est suivie d'une période de repos qui permet au corps de récupérer. Les schémas d'administration sont variables d'un protocole de traitement à l'autre. Ils comprennent habituellement 4 à 6 cures, le plus souvent espacées de 21 jours. Le traitement s'échelonne donc souvent sur une période de 3 à 6 mois.
Avant chaque cure, un examen clinique et des examens de sang sont réalisés pour vérifier que votre état de santé général permet de poursuivre le traitement.

Les effets secondaires

Les effets secondaires sont variables selon les médicaments utilisés, les dosages et les personnes (chacun réagit différemment aux traitements). Ils peuvent également varier d'une cure de chimiothérapie à l'autre. Ils ne sont d'ailleurs pas systématiques.

Les effets secondaires les plus fréquents sont :

  • La chute des cheveux 
  • La fatigue
  • La modification de la peau et des ongles

Consultez la rubrique « Prenez soin de votre peau »
Consultez la rubrique « Protégez vos ongles »

  • Des nausées
  • La baisse des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes
  • Des lésions de la bouche

 

« J’ai peur de la chimiothérapie »

C’est une réaction fréquente des femmes que nous rencontrons. Ce traitement effraie mais il est efficace. Conseils, informations, prise en charge des effets secondaires vous seront fournis par des équipes médicales spécialisées et attentives à vos besoins et à votre état de santé.

Bien comprendre le traitement et les effets secondaires possibles est important pour votre parcours de soins. Posez des questions, informez-vous.

Si vous éprouvez le besoin de rencontrer ou d’échanger avec une femme qui a eu une chimiothérapie nous pouvons vous mettre en contact avec elle. Elle saura vous en parler.

 

Témoignages

« J’étais très fatiguée. Je faisais des siestes. Puis l’énergie est revenue petit à petit. La vie continue normalement, à son rythme même pendant les traitements : j’ai continué à m’occuper de mes enfants, à aller au cinéma, à voir mes amies et ma famille. » 

 

Contactez une bénévole de
Vivre Comme Avant

map-blanche