Quand la maladie revient

Il arrive que le cancer réapparaisse quelques années après la fin des traitements, mais aussi après une longue période de rémission.

La plupart des récidives du cancer du sein surviennent dans les 5 ans qui suivent le traitement. Parfois, elles sont beaucoup plus tardives. Elles ne sont pas systématiques. Dans la plupart des cas, le cancer ne revient jamais.

Lorsqu’il y a une récidive d’un cancer du sein, cela veut dire qu’il est réapparu après avoir été traité.

Les différents types de récidive :

  • la récidive locale : le cancer réapparait au même endroit que la tumeur initiale, dans la paroi du thorax où on l’a détecté puis traité la première fois.
  • la récidive régionale :  le cancer réapparait dans les ganglions régionaux
  • la récidive à distance ou récidive métastatique : le cancer réapparait dans une autre région du corps ou d’autres organes comme les os, le foie, les poumons et le cerveau.
    Des cellules cancéreuses qui ont échappé au premier traitement ont migré à travers le corps via les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins et formé une nouvelle tumeur.

Témoignages

« Le cancer est réapparu dans le sein qui avait été traité 12 ans auparavant. La première fois, j’avais été opérée d’une tumorectomie, suivie de radiothérapie et d’hormonothérapie. La 2ième fois, j’ai été opérée d’une mastectomie, sans autre traitement. C’était il y a 15 ans maintenant ».

« J’ai été soignée pour un cancer du sein en 2005 : chimiothérapie, puis tumorectomie et hormonothérapie. 3 ans plus tard, le cancer est réapparu dans le sein déjà traité. Mon sein était à risque. J’ai donc été opérée d’une mastectomie suivie de chimiothérapie et d’hormonothérapie. C’était il y a 13 ans »

Le traitement d’un cancer du sein récidivant dépend notamment de : 

  • L’étendue et de l’emplacement de la récidive
  • Du type de traitement administré la première fois
  • De la réaction antérieure au traitement
  • Du temps qui s’est écoulé depuis le diagnostic initial.

Le traitement est adapté à chaque femme.

Sources INCa (Institut National du Cancer)

Le cancer du sein controlatéral

À la suite d’un premier cancer du sein, il arrive qu’une seconde tumeur maligne touche l’autre sein, épargné par les premiers traitements. On parle de cancer du sein controlatéral puisqu’il s’agit d’un nouveau siège de la tumeur, affectant le sein opposé à celui concerné par le 1er cancer.

« Le cancer est réapparu dans le sein gauche, 8 ans après les traitements pour le sein droit (tumorectomie et radiothérapie, hormonothérapie). J’ai été opérée d’une mastectomie, sans autre traitement. Le chirurgien m’a dit que ce n’était pas une récidive mais un autre cancer. »

Un suivi médical régulier indispensable à vie

Le suivi régulier permet un diagnostic précoce des récidives et d’un cancer controlatéral. Ce diagnostic précoce a une influence sur la survie à long terme.

Le suivi doit :

  • être systématique et régulier
  • comporter un examen clinique tous les 6 mois pendant 5 ans puis annuel
  • des mammographies annuelles bilatérales en cas de traitement conservateur du sein et une mammographie unilatérale en cas de mastectomie

En savoir plus sur “Les suivis médicaux après les traitements”

Aller en haut de la page