Acheter une prothèse mammaire

Une prise en charge à 100%

Les prothèses mammaires externes, transitoires ou définitives, sont remboursées à 100% par l’assurance maladie.

Comment vous faire rembourser votre prothèse ?

Pour être remboursée, votre médecin traitant, votre chirurgien ou votre oncologue doit vous faire une ordonnance et une prescription médicale.
Votre médecin téléchargera cette prescription sur www.ameli.fr

Quels sont les remboursements ?

Les prothèses sont prises en charge sur la base de :
• 25 € pour les prothèses transitoires en mousse
• 180 € pour les prothèses en silicone standard
• 240 € pour les prothèses en silicone technique

Si vous présentez l’un de ces symptômes : qualité de la cicatrice, peau fragilisée ou risque de lymphœdème, votre médecin le cochera sur la prescription et vous aurez le droit de choisir une prothèse technique (remboursée à hauteur de 240 €)
S’il ne le fait pas, vous aurez une prothèse standard (remboursée à 180 €).
Cependant, si vous optez pour une prothèse mammaire technique et que votre prescription indique une prothèse standard, vous serez remboursée sur la base de 180 € par l’assurance maladie (tarif pour une prothèse standard). Les 60 € restants seront à votre charge.
Un complément peut éventuellement être pris en charge par votre mutuelle. N’hésitez pas à la contacter pour connaître les modalités et les taux de remboursement spécifique à votre contrat.
A savoir :
Ne sont pas remboursées :
• Les prothèses spéciales natation
• Les prothèses achetées sur internet, l’essayage ne pouvant être réalisé

Où acheter une prothèse mammaire ?

Les prothèses s’achètent dans des points de vente spécialisés : pharmacies, orthopédies, boutiques spécialisées en prothèses et lingerie adaptée.
Les personnes qui vous conseilleront sont formées et qualifiées pour délivrer des prothèses mammaires. Elles vous proposeront de prendre rendez-vous. Elles vous recevront dans un endroit calme et discret pour faire des essayages en toute intimité. Elles prendront le temps pour vous aider à trouver la prothèse qui convienne le mieux à votre morphologie, vous montrer comment l’utiliser et l’entretenir.

Où trouver les points de vente ?

• Demandez aux infirmières du service de chirurgie où vous avez été opérée.
• Demandez à votre pharmacien : il est peut-être habilité à délivrer des prothèses ou bien il vous donnera les coordonnées d’un pharmacien ou d’un prothésiste.
• Consultez les sites internet de nos partenaires et fabricants de prothèses en France.
Vous y trouverez la liste de leurs points de vente en fonction de la ville où vous habitez :
AMOENA - www.amoena.fr
THUASNE, gamme Prothèse externe de sein – www.thuasne.fr

amoena thuasne

 

 

 

Quand renouveler la prothèse ?

Le renouvellement est possible tous les 18 mois, sauf s’il s’agit d’un premier renouvellement : le remboursement sera possible à compter de la fin du 12ième mois de prise en charge.
Un renouvellement anticipé est possible sir le produit est hors d’usage, reconnu irréparable ou inadapté à l’état de la personne (changement de morphologie par exemple)

Acheter une prothèse,
ce n'est pas anodin !

L’achat d’une prothèse peut paraître, à la famille comme aux soignants, un acte mineur, sans importance par rapport au contexte de la maladie. Et c’est normal.
Mais, pour la femme, c’est un véritable acte de courage. C’est avoir pris la décision, SEULE, de remplacer une partie de son corps, son sein, très chargé en symboles.

La première fois, la démarche peut être difficile. Aussi, prenez votre temps.
Téléphonez à différents points de vente.
Choisissez la personne qui vous conseillera parfaitement, et qui vous respectera.

Jamais sans prothèse
en sortant de l’hôpital !

C’est indispensable de quitter l’hôpital et de rentrer chez vous AVEC UNE PROTHÈSE transitoire en mousse.
On n’imagine pas le contraire !

• Dans certains hôpitaux et cliniques, cette prothèse vous sera remise par l’infirmière.

• Votre médecin vous aura conseillé de l’acheter avant votre opération et vous aura fait une prescription médicale.
S’il ne le fait pas, demandez-lui !
Il n’a peut-être pas l’habitude
Et vous, vous avez sûrement d’autres choses à penser qu’à cet « accessoire »
Cependant, même si vous n’allez pas acheter cette prothèse avant l’opération (et cela se comprend), vous aurez au moins une ordonnance et une prescription et votre conjoint, une amie ... pourra aller l’acheter lorsque vous serez hospitalisée
• Cette prothèse transitoire est offerte par la bénévole de Vivre Comme Avant aux patientes à qui elle rend visite.

 

Attention aux démarches illégales
Les prothèses ne peuvent être vendues directement en milieu hospitalier en imposant un pharmacien. C’est interdit !

 

Contacter une bénévole de
Vivre Comme Avant

map-blanche