La surveillance médicale après les traitements

Une fois vos traitements terminés, vous bénéficierez d’une surveillance médicale et d’examens de contrôle sur plusieurs années. Ces rendez-vous sont aussi l’occasion d’échanger avec votre médecin.

Pourquoi surveiller ?

Cette surveillance médicale a un double rôle :

  • Contrôler l’absence d’évolution de votre maladie,
  • Dépister des complications ou des effets secondaires tardifs suite aux traitements,
  • Répondre à vos questions. En fonction de vos difficultés, de vos troubles, le médecin peut vous mettre en contact avec des professionnels (kinésithérapeute, psychologue, assistante sociale, sexologue, association de patients…).

En outre, votre médecin traitant peut réagir à de nouveaux symptômes que vous ne présentiez pas à l’origine. En pareil cas, demandez toujours conseil. Ils ne sont pas pour autant un signe de gravité.

En quoi consiste cette surveillance ?

La surveillance consiste à consulter le médecin à un rythme déterminé.
Généralement la surveillance comprend :

  • Des consultations médicales plusieurs fois par an pendant 5 ans, puis une fois par an,
  • Une mammographie une fois par an, associée si nécessaire à une échographie mammaire,
  • Un examen gynécologique.

Par qui sont réalisés les suivis ?

Ces suivis peuvent être réalisés par votre oncologue médical, votre chirurgien, votre gynécologue ou votre médecin traitant.

7 conseils à suivre préconisés par l’Assurance Maladie

  • Suivez scrupuleusement les traitements prescrits,
  • Veillez à respecter le rythme des consultations et des examens convenus avec votre médecin traitant, l’équipe soignante et les autres intervenants,
  • N’hésitez pas àposer toutes vos questions aux professionnels qui s’occupent de vous. C’est grâce à ce dialogue que vous pourrez prendre ensemble les décisions adaptées à votre situation. Notez éventuellement ces questions pour préparer les consultations,
  • Informez-vous sur la maladie, les traitements et les effets indésirables pour mieux les comprendre,
  • Certains traitements sont responsables d’une ménopause précoce : si vous ressentez bouffées de chaleur, sécheresse vaginale… parlez-en à votre médecin,
  • Signalez tout symptôme nouveau qui vous paraît anormal afin que l’équipe médicale puisse détecter au plus tôt une éventuelle récidive ou des effets secondaires des traitements : perte d’appétit, fatigue…
  • Identifiez les douleurs pour qu’elles soient mieux soulagées.

Ces informations sont disponibles sur le site de l’Assurance maladie :

Vous les trouverez dans la rubrique Assuré / Santé/ Cancer du sein / Vivre avec un cancer du sein.
Les informations communiquées par votre médecin sont essentielles car elles sont adaptées à vous-même et à votre état de santé.
Vous pouvez éprouver le besoin de rechercher des informations sur internet : nous vous conseillons de consulter des sites qui publient des informations de qualité, fiables et qui sont dignes de confiance :
l’ INCa : www.e-cancer.fr , la Ligue Contre le Cancer : www.ligue-cancer.net , l’Institut Curie : https://curie.fr/.

«Je suis angoissée avant chaque consultation»

Ce qui préoccupe les femmes, c’est la crainte d’une récidive ou d’un nouveau cancer.
Pourtant la plus grande partie des consultations de suivi est dédiée à la prise en charge d’effets secondaires du cancer sur le long terme qui peuvent gêner la qualité de vie : de la fatigue, des douleurs, des troubles liés à la modification de l’image corporelle (en cas de mastectomie, de chute des cheveux suite à la chimiothérapie), des troubles psychologiques …

Ces rendez-vous médicaux sont essentiels. Ils vous permettent d’échanger avec votre médecin qui va vous accompagner autant que possible, vous aider à reprendre et à reconstruire une vie quotidienne satisfaisante après le cancer.
Dites-vous que ces examens sont nécessaires.
Rien ne sera laissé au hasard.