Respect, confidentialité, compréhension

Nous menons nos missions selon des valeurs et des principes d'action qui nous tiennent à coeur et nous guident au quotidien.

Respect

respect_200

Dans nos rencontres, nous manifestons du respect, de la considération et de la courtoisie à l'égard de toutes les personnes qu'il s'agisse des patientes, de leurs proches, des professionnels de santé.
Nous respectons la dignité et l'intimité des femmes qui sont hospitalisées.

Confidentialité et discrétion

 confidentiel_200

Nous sommes tenues à la confidentialité des informations qui pourraient nous parvenir, concernant tant l'établissement et le personnel que les patientes elles-mêmes.
Nous avons un devoir de discrétion et de réserve dans nos propos et notre attitude.

Compréhension sans jugement

comprehension_200

Nous comprenons les difficultés et les émotions des patientes car nous les avons vécues nous-mêmes. Nous avons une attitude bienveillante afin de permettre aux femmes rencontrées de s'exprimer, de se sentir écoutées et d'être réellement « elles-mêmes » lors des échanges, sans porter aucun jugement.

Des principes d'action

Toute bénévole doit respecter quelques principes, qui font notamment partie des conventions de partenariat signées avec les établissements de santé.

  • Elle n'intervient auprès des patientes qu'avec l'accord des soignants.
  • Elle intervient en complémentarité avec l'équipe soignante.
  • Elle n'a pas accès au dossier médical de la patiente.
  • Elle ne répond pas aux questions d'ordre médical.
    Ces questions sont fréquentes car les femmes cherchent des repères pour se rassurer. Mais la bénévole n'en a ni la compétence, ni la légitimité pour en parler. Son rôle est d'inciter les femmes à interroger leurs médecins et les soignants.
  • Elle ne doit jamais interférer ou s'interposer en matière de choix thérapeutique, de traitement médical ou de prise en charge sociale.
    À aucun moment et ce pour quelque motif que ce soit, la bénévole ne peut se substituer au personnel soignant dans l'accomplissement d'un soin.

« Parler de ses peines, c’est déjà se consoler » Albert CAMUS