Annoncer la maladie à vos enfants

Vous venez d’apprendre votre diagnostic de cancer du sein. Vous êtes encore sous le choc et angoissée. Il vous est impossible de parler du cancer et du vôtre en particulier. Et se pose rapidement la question d’informer vos enfants. Vous craignez de les traumatiser. Vous avez peur de leurs questions et de leurs réactions. Faut-il leur dire ? Quoi leur dire ?

Pourquoi c’est important d’annoncer votre maladie ?

Comme tous les parents, vous souhaitez protéger vos enfants, ne pas les inquiéter. C’est tout à fait légitime.
Cependant une fois que le diagnostic est confirmé, il est indispensable que vos enfants soient rapidement au courant.
Même si vous pensez que vous ne laissez rien paraître, l’enfant va sentir que quelque chose ne va pas :

  • votre comportement a changé: vous êtes triste, irascible , fatiguée …
  • le rythme de la famille est modifié : vous n’avez pas travaillé aujourd’hui, vous avez vu le médecin avec votre conjoint …

Les enfants n’osent pas poser de question et ce qu’ils imaginent est pire que la réalité.
De plus, le risque est qu’ils apprennent la nouvelle de quelqu’un d’autre (une personne de l’entourage, un copain…) qui peut leur donner de fausses informations ou lui apprendre brutalement la maladie qu’on lui cache.
Si on leur ment, si on leur cache la vérité, ils n’auront plus confiance en vous.

«  On veut la vérité… avec des mots gentils » *

Il n’y a pas de bonne façon d’annoncer sa maladie à son enfant. Idéalement vous devriez parler à votre enfant avec votre conjoint, le père de votre enfant. Ou c’est lui qui va parler en votre présence parce que, pour vous, c’est trop difficile et que vous avez peur de craquer.
Cette vérité, les enfants la veulent de leurs parents.
L’important est que soyez à deux pour montrer à votre enfant que votre conjoint vous soutient et que vous, ses parents, vous êtes auprès de lui.
Si votre enfant n’habite pas avec son père, celui-ci doit être informé pour qu’il puisse en parler à l’enfant.
Expliquez la situation sans entrer dans le détail, avec des mots simples qu’il peut comprendre en fonction de son âge. Il n’est pas nécessaire de tout dire (tout ce que vous savez ou ce qui vous inquiète) mais ce que vous lui dites doit être vrai. L’important est de dire la vérité, mais sans toujours tout dire.
Il est essentiel de lui transmettre les informations les plus importantes sans pour autant l’accabler.
Il peut questionner ou pas, il peut aller dans sa chambre et jouer, ou partir rejoindre ses copains… mais il aura entendu et compris.
Dites-lui que des médecins spécialistes vont vous soigner, que vous avez beaucoup discuté avec eux et que vous leur faites confiance. Soyez rassurant.
Une information claire permettra à votre enfant de voir les choses de façon plus réaliste et de se sentir en sécurité.

La vie de la famille continue

C’est important que le rythme de vie des enfants ne change pas : ils continuent à aller à la garderie, au club de foot, au cinéma avec des copains … Leur vie d’enfant ou d’adolescent continue et avoir des copains pour « évacuer » peut les aider.
Les enfants ont besoin de savoir que le monde ne va pas s’écrouler et que la vie de leur maman ne dépend pas de lui.

Les avantages d’une information réaliste

« Les enfants nous rassurent sur les bienfaits d’une parole adaptée, accueillante qui ouvre au dialogue et porte vers la vie. Ils nous demandent de leur faire confiance et d’être reconnus dans leur qualité de sujets pensants et désirants et leurs capacités à faire face à l’épreuve » *
* Certaines informations de cette rubrique sont extraites d’un article de Nicole Landry-Dattée et Marie France Delaigue-Cosset, « La vérité…. avec des mots gentils ». Un groupe de soutien aux enfants de parents atteints de cancer à l’Institut Gustave Roussy à Villejuif.